Auteur Sujet: Victory at Sea  (Lu 54 fois)

Cassandre

  • Membre régulier
  • *****
  • Messages: 208
Victory at Sea
« le: 25 mars 2020 à 20:17:09 »
Nom déjà (presque) connu dans le wargame "papier" avec du "War at Sea" (au fait, ce vénérable fait parti de ma ludo perso) ou du "Pacific War", c'est le prochain titre du jeu de figs. chez Warlord Games.

C'est encore quasi (en fait non : Ici : https://store.warlordgames.com/collections/victory-at-sea )sous embargo mais vous pourrez voir des visuels très prochainement.

Comme à chaque nouvelle ligne de figurines, les boutiques ont la possibilité d'acheter un kit de démo pour essayer la règle. Ce que j'ai fait.

Là, on simule à nouveau du WWII mais rien n'empêchera de faire des extensions WWI je pense, voir du moderne avec du missile de croisière plus tard.

Si j'aime bien le thème (Remember Amirauté), je suis moins fan des choix d'échelle (mais pour cette période il n'y a pas de bonne solution entre la taille de la fig et la distance de tir pouvant atteindre 45 km) et, surtout, du parti pris de placer les figurines sur un socle surélevé. Mais ça semble fonctionnel et on peut aimer. Les figurines sont sinon très chouettes et multi-parties (pour choisir l'orientation des tourelles de tir par exemple).

Pour l'échelle des distances (qui n'est donc pas en corrélation avec l'échelle des figurines que je dirais être à 1/1.500 ou 2.000 environ), on est grosso modo à 1 inch = 1 km sur la table. J'aurais préféré 1 cm = 1 km).

Le kit contient une map papier (la même que pour Black Seas), des gabarits, des jetons, des dés et 6 figs. 1 croiseur et 2 DD US, même chose côté japonais.

Il y aura un PA (ou CV si vous préférez) déjà dans la boîte avec des socles d'escadres aériennes (façon x-wing ou Tie-Fighter dans Armada/Star Wars). Donc combats bombardements aériens, torpilles et combat canons bien sur.

C'est pas trop ma priorité et je ne pense pas suivre la gamme (donc pas de stock). Mais si le coeur vous en dit, je ferais une soirée essai en octobre ou novembre (ce n'est pas le temps de peinture qui pose soucis à cette échelle mais j'ai plein d'autres trucs à finir).

Pour finir : c'est très différent de Cruel Seas du même éditeur : on joue les capital Ships pas les flotilles côtières avec pour objectif de refaire les grosses bastons lorsqu'on rêve éveillé (faites votre choix entre Mers-El-Kébir, Pealr Harbour, le Tokyo Train ou la Mer de Corail en passant par l'inévitable Midway). En restant raisonnable, on se collera au PQ-17.

Bref, l'info est passée en ces temps de cloisonnement physique.
« Modifié: 25 mars 2020 à 20:19:31 par Cassandre »